Lettre publiée dans Le Devoir au sujet des festivals (caricature de Goldstyn)

J’ai fait parvenir une lettre dans Le Devoir en lien avec la subvention pour le Cirque du Soleil. Si vous voulez le lire, il est plus bas dans ce courriel ou lisez-le sur Le Devoir en suivant le lien :
https://www.ledevoir.com/opinion/lettres/581815/financer-le-cirque-du-soleil-quelle-insulte

Mon texte a inspiré le caricaturiste/humaniste/scientifique Jacques Goldstyn qui m’a fait parvenir la caricature qui suit…un gros merci Jacques Goldstyn!

Financer le cirque du soleil…quelle insulte!
Le gouvernement caquiste va financer le cirque du à hauteur de 270 millions et ce sera une bonne affaire (sic). Quelle insulte à l’intelligence des travailleurs.euses culturelles. Pendant que des centaines d’organisateurs.trices événementiels du Québec réalisent des festivals artistiques rėgionaux de grande qualité, le plus souvent, avec des budgets de misère et souvent de façon bénévole, on va engraisser nos milliardaires qui déclarent faillite. Quand je pense aux nombreuses années qu’ont dans le corps les événements situés dans ma seule région des Laurentides, le festi-Jazz de Tremblant, le festival des Arts de St-Sauveur, le festival 1001 visages de la caricature, les Contes Maltés, le BigBangFest de Val-David, pour ne nommer que ceux-là parmi les centaines d’événements  porteurs, on leur favorise le Cirque avec sa formule Big is beautiful d’une époque révolue.
Décentralisez, messieurs et mesdames les comptables du gouvernement et, au lieu de faire parvenir des pinottes aux merveilleux événements touristiques régionaux, donnez 1 million à 270 organismes du Québec qui ont fait leurs preuves. Vous verrez qu’en bout de ligne, il y aura plus grand nombre d’emplois créés que les 300 que vous voulez sauver. Il y aura de l’innovation, de la décentratlisation et une plus grande mise en valeur de notre potentiel humain et créatif. Nous en sortirons tous.tes gagnants.tes.