La galerie Portrait International. Magazin’Art 2014.

Huile de Chantal Ouellet

La galerie Portrait International

Chantal Ouellet me reçoit en compagnie de Denis Jacques à leur galerie Portrait International de Québec. Leurs cimaises sont bien différentes de celles qu’il m’a été donné de voir jusqu’à aujourd’hui puisqu’elles présentent exclusivement du portrait, du nu et du réalisme symbolique contemporain. En fait, aussitôt que l’on entame la conversation avec Mme Ouellet, on se rend compte de l’importance qui est ici accordée à l’académisme dans la réalisation des œuvres.  Nous sommes présentement dans un lieu d’exposition qui a comme vocation de promouvoir un art classique qui se perd.

interieurGalerie

La galerie Portrait International

Selon l’auteur de cet article, il n’y a probablement rien de plus difficile pour un peintre que de réaliser un portrait. C’est extrêmement exigeant car en plus d’obtenir une ressemblance, il faut trouver une expression au modèle et la moindre erreur d’observation ou une imprécision au millimètre près au niveau des proportions fait en sorte que l’on ne reconnaît pas tout à fait la personne. Le coup de pinceau doit être chirurgical car il n’est pas question ici de laisser libre cours à ses fantaisies puisqu’il faut reproduire le sujet tel qu’il est vraiment. C’est un grand art hérité de siècles d’étude et d’accumulation de connaissances au fil des époques. Ce domaine particulier de la peinture est réservé à des créateurs de grand talent car ceux et celles qui réussissent à représenter des visages humains dans toute leur profondeur ont obligatoirement fait leur classe et se sont butés aux nombreux problèmes reliés à la complexité de la chose. L’éclairage, les proportions,  la composition, la palette des peaux, tout doit être maîtrisé dans le dessin.

Portrait International est la seule galerie du genre au Québec et, à ce que je sache, la seule au Canada. Elle est situées sur la rue Charest est, à deux pas du centre-ville de Québec et a ouvert ses portes en 2008. Elle se caractérise aussi par le fait que Mme Ouellet et M. Jacques sont à la fois galeristes et portraitistes. Leur parcours est éloquent et nos deux hôtes ont, parmi plusieurs autres distinctions, été impliqués dans l’Institut des Arts Figuratifs respectivement à titre de vice-présidente et de membre honorifique. Leur salle d’exposition leur sert à la fois d’atelier de travail. ‘Le fait de peindre dans notre local durant nos heures de présence fait en sorte que les clients qui nous observent à travers les grandes vitrines sont intrigués et entrent pour nous visiter’. Il y a généralement une étape d’éducation à faire avec notre public et c’est souvent lorsqu’un premier contact est établi et que les gens réalisent la qualité de ce que nous offrons qu’ils commandent des portraits de leur conjoint, de leurs enfants ou des membres de leur famille. Un autre type d’acheteur qui passe ici est un connaisseur, une personne qui jouit d’une culture artistique et qui sait apprécier pareilles œuvres accrochées sur les murs de sa résidence. Ce sont des pièces qui ont valeur émotive et qui deviennent des legs de plus au patrimoine familial, une résonnance dans le cœur de ceux qui en sont les propriétaires. Un portrait bien rendu, c’est un hommage à ses proches, à ceux et celles qu’on aime et qu’on respecte, c’est tout le contraire d’une figuration décorative. Quand l’artiste y met sa passion et son talent, la force d’un portrait ne peut faire autrement que de susciter l’admiration.

Denis Jacques et Chantal Ouellet

Denis Jacques et Chantal Ouellet

Le chemin qu’a suivi Mme Ouellet est particulier puisqu’elle a une formation scientifique et qu’elle a fait de la recherche universitaire en médecine durant une période de sa vie. Forte de cette expérience, elle a par ailleurs développé et mis en marché de nombreux composés pour améliorer la technique de la peinture à l’huile, que ce soient des agglutinants, des liants ou des solvants. Tous ses produits sont évidemment en vente au commerce. Ils ont la particularité d’avoir été créés par une galeriste passionnée ayant de grandes connaissances en chimie et étant elle-même une portraitiste exceptionnelle.

Nos galeristes-artistes ne font d’ailleurs aucune concession sur la qualité des matériaux qu’ils utilisent. Ils ne lésinent en rien pour offrir le meilleur tableau qui soit. Nullement question d’acheter les canevas préfabriqués. Au contraire, chaque œuvre est généralement montée sur du bois d’acajou pour assurer les conditions optimales de conservation. Comme le souligne Denis Jacques, la seule préparation d’une de ses toiles, si elle était donnée à sous-contrat, coûterait $500. C’est une tâche digne d’un musée dont nous parlons ici ce qui contribue à rendre ces académiciens uniques en leur genre. À notre ère moderne, où le dessin d’observation se passe le plus souvent sous les clics d’une souris, leurs connaissances sont d’une richesse inouïe pour ceux et celles qui s’intéressent à l’art classique. Elles auraient tout intérêt à être diffusées dans les grandes institutions d’enseignement. Tels des alchimistes des temps modernes, ils détiennent des secrets issus de la peinture ancienne et y ont ajouté des contributions issues de découvertes scientifiques récentes.

Nous vous invitons à découvrir leur galerie et les artistes qui y exposent car en plus de Chantal et Denis nous y trouvons aussi Richard Goudreau,  Danny Ferland et de quelques autres virtuoses du pinceau.

Huile de Chantal Ouellet

Huile de Chantal Ouellet

 http://www.portraitinternational.ca/gal_denis.php