Impro Musicale au Baril Roulant 25 juillet

sketch
Le 25 juillet dernier, avait lieu en ce mythique endroit appelé le Baril Roulant, la grande messe de l’Impro Musicale, organisée par la Ligue d’Impro Musicale des Laurentides et le maître d’œuvre, Marc-André McSween. On retrouve principalement comme clients.tes à ce pub, des artistes, des gens impliqués dans la culture et le plein air ainsi que des touristes de passage à Val-David. J’ai donc profité de cette soirée pour esquisser en direct quelques-uns des musiciens présents sur scène. En fait, aucune musicienne n’était présente ce soir-là. Remarquez que je ne m’en plaindrai pas, car, les hommes sont généralement plus faciles à caricaturer que les femmes. On a beau parler des belles femmes la majeure partie de notre vie, ce sont cependant les hommes qui ont un plus grand nombre d’attributs intéressants à dessiner. C’est un signe de l’évolution darwininienne, n’en déplaise aux créationnistes. La grande majorité des animaux mâles sont plus colorés dans le but d’attirer l’attention des prédateurs, protégeant du même coup la femelle et sa portée.

Chez l’homo sapiens, au sein de notre société soi-disant évoluée, les choses ont bien changé. Mentionner qu’un mâle doit protéger la femelle avec laquelle il s’est accouplé pourrait m’exposer à recevoir une mornifle de la part de plusieurs femmes. Je parle de celles qui doivent faire vivre leur chum qui tient une Molson tablette entre les jambes et qui expose sa camisole blanche à Balconville en éructant entre son marmonnage.

Mais enfin, bref, je m’égare. Revenons à cette esquisse. J’ai croqué des musiciens que je connais personnellement, ce qui m’a facilité la tâche. En effet, les phylactères sont des blagues entre initiés et c’est pourquoi je les décortique pour ceux et celles qui ne sont pas de la région.

Le plus petit des personnages, c’est Bison. Il est drôle comme un singe, à un point tel que je lui ai consacré un livre (dont tous les exemplaires se sont vendus dans le temps de le dire). Il organise le Festival des Contes Maltés et je le sais débordé ces temps-ci, d’où le contenu du texte qui lui est rattaché. Celui à gauche se nomme Julien. C’est le technicien de son qui est à la fois musicien. Il capote régulièrement quand il voit 42 musiciens arriver à la dernière seconde au Baril Roulant et qu’il doit démêler tous les fils en ayant l’air cool et en gardant sa patience légendaire. Le grand frisé, c’est le parolier. Il crée des textes cohérents et bien improvisés tout au long de la soirée. Évidemment, en caricature, ça fait des paroles un peu décousues.

Et voilà, je n’ai plus de salive…je vous dis donc ‘À la prochaine’ et je vous invite à venir assister au match l’Impro/Musicale/Caricature, un événement unique qui se tiendra le vendredi 4 octobre pour l’ouverture de la 14e édition du Festival 1001 Visages de la Caricature.

À+

bison