L’humour piment nos vies. Réaliser un dessin humoristique qui a du mordant nécessite plus de travail que de peindre une scène réaliste, car il faut trouver l’idée. Ces idées peuvent nous trotter en tête des heures, des semaines et parfois même des années. Les meilleurs dessinateurs d’humour ont une culture générale étendu ainsi qu’une connaissance des nombreux styles de dessins, car et ils tentent par tous les moyens de se démarquer. Trouver une façon originale de présenter son sujet demande de la réflexion et de l’introspection. Il arrive que le dessin d’humour soit bien fait à la première occasion, alors que d’autres fois, cela prend des dizaines d’esquisses avant d’obtenir l’impact voulu.


Le quotidien est une source  d’inspiration constante et je me plais à dire que le plus beau théâtre du monde, c’est dans la rue qu’on le trouve. Être caricaturiste, c’est avant tout savoir observer, et quand on regarde autour de nous, il y a beaucoup de situations comiques. Ce couple mal apparié, ce chien saucisse à l’allure bizarre, ce trio d’artiste complètement déjanté, cette bonne femme à l’allure autoritaire, il y a tant de scènes cocasses dans le quotidien. C’est un spectacle gratuit que nous offrent les situations anodines quand on les analyse de près. Et pour citer Raymond Lévesque (l’auteur de de la chanson Quand les hommes vivront d’amour) : «Les caricaturistes ont l’oeil de la vérité, il faut savoir regarder»


«On est jamais puni d’avoir fait mourir de rire» dit le proverbe chinois. Le rire est communicatif et je répète à qui veut bien l’entendre que la caricature, ce n’est pas juste pour rire, c’est aussi pour réfléchir un peu. Avoir le talent de dessiner est une bénédiction, car on ne s’ennuie plus jamais avec cet éternel compagnon qu’est le cahier à croquis. Quai de gare, salle d’hôpital, cafétéria, le crayon lui, est toujours au rendez-vous pour nous divertir et nourrir notre esprit. Lorsqu’on me demande s’il faut avoir suivi un cours pour apprendre à dessiner, je réponds par l’affirmative. Oui, il faut avoir suivi un cours très ennuyeux, style cours de chimie au Cegep, pour avoir préféré croquer son professeur plutôt que de l’écouter parler.