CARICATURES ÉDITORIALES : STYLE NOIR ET BLANC
Dans la période de ce que je nomme l’âge d’or de la caricature (époque où tous les journaux avaient leur caricaturiste attitré) les caricatures en noir et blanc étaient la norme. J’ai toujours conservé une prédilection pour ce style contrasté et épuré. En fait, selon moi, la couleur est un détail, car si la composition est bonne, la ligne fluide, le dessin solide, les noirs et blancs bien balancés, le tout sera très harmonieux. C’est un peu comme pour la photo et les vieux films en noir et blanc. Les meilleurs réalisateurs et photographes font des miracles avec du noir et blanc.

CARICATURES ÉDITORIALES : STYLE PLEINE COULEUR
Où est-elle l’époque ou tout se coloriait à la mitaine avec des encres, de l’aquarelle, de la gouache et des crayons? De nos jours, la très grosse majorité des dessins sont coloriés dans des logiciels infographiques, tels que ceux présentés ci-dessous. Il y a très peu longtemps, il n’y avait pas de place pour l’erreur lors de l’application de la couleur, mais maintenant, avec le calques sur Photoshop et autres logiciels, on peut tout modifier puisque  ce sont des outils extrêmement puissants.  Heureusement cependant, les logiciels ne font pas l’artiste!

CARICATURES ÉDITORIALES : STYLE UNE POINTE DE COULEUR
Ce style est amusant,  car une touche de couleur permet souvent de finaliser la blague. Pour ne citer qu’un exemple, parmi les dessins ci-dessous, si on regarde la caricature de Baird, il serait difficile de montrer les Casques bleus sans la pointe de couleur. Le plus difficile souvent,  pour un artiste, est de se trouver un style qui lui est propre. Idéalement, lorsque l’on regarde une oeuvre, on ne doit pas à avoir à lire la signature pour savoir qui en est le créateur. C’est vraiment là, selon mes goûts personnels, qu’on différencie les artistes avec une personnalité originale et une touche unique.

CARICATURES ÉDITORIALES : ASPECT DE SANGUINE
Ce style donne l’aspect de dessins réalisés à la sanguine, la sanguine étant un crayon fait à base d’oxyde de fer. C’est dans le but qu’on associe l’illustration à mon nom sans avoir à le lire que je dessine dans ce style. Je publie donc régulièrement sur mon blogue des caricatures éditoriales de cette teinte rougeâtre. Mais il y a aussi une autre raison, et c’est que, dans les cahiers à croquis d’artistes, les miens y compris, tout ce qui est dessiné avec un crayon de couleur rouge est très beau et très artistique. J’ai, dans mon atelier, des pots complets de crayons rouges pour faire mes esquisses.